10 conseils pour réussir vos premières sorties en camping-car

Après plusieurs mois de santé exceptionnelle en France, le camping-car est devenu la solution privilégiée pour l’été 2020. Par conséquent, les nouveaux véhicules récréatifs qui sont loués ou récemment achetés devraient être sur la route. Mais devenir camping-cariste ne se fait pas uniquement par l’improvisation : pour faire face au danger, il faut comprendre de nombreuses règles.

De quelle autonomie ai-je ? Comment trouver le bon arrêt ? Que devez-vous prévoir d’apporter ? Puis-je conduire un véhicule plus grand que ma voiture ? De nombreuses questions et plus peuvent trouver des réponses dans les 10 prochains conseils. L’histoire de transformer le premier essai en succès et de passer des vacances réussies !

1. Ressources de gestion

Dans un camping-car, comme sur un bateau, l’électricité et l’eau ne sont pas inépuisables. Si vous ne voulez pas passer vos vacances à courir après les points d’eau ou les points de connexion, vous devez apprendre à gérer les ressources. Toute la famille doit faire preuve de courtoisie, par exemple, couper l’eau du bain et frotter avec du savon en même temps. Veuillez noter que les écrans de télévision sont particulièrement énergivores.

2. Apportez les bons accessoires

Certaines personnes ne se contentent pas de fournir de l’aide. Dans les camping-cars, les outils rendent les jardiniers possibles. A ce stade, de simples cales sont utilisées pour corriger la pente de la pente afin de maintenir le véhicule au bon niveau. Pour l’injection d’eau, un tuyau extensible, flexible et rétractable est une solution légère. Différentes méthodes de connexion le rendent adapté à tous les types de robinets. Si le point de prise d’eau est trop éloigné, un seau avec un bec verseur ou un arrosoir avec un entonnoir vous aidera. Prévoyez également un chariot pliable : le trajet entre le camping-car et la prise d’eau peut être très long ! Il en est de même pour le transport des boîtes de toilettes vers les déchetteries des campings.

3. Prévoir la phase nocturne

Trouver des waypoints de nuit peut être inquiétant au début. Pour éviter les ennuis, veuillez prévoir et conserver la carte de l’itinéraire. Contrairement aux guides papier, les outils numériques sont régulièrement mis à jour afin de répertorier les parkings et les aires de services. L’application mobile Park4Night est la plus complète. D’autres existent, comme Aires C.Car, Campercontact, I-Campingcar.

Publication de nombreux guides imprimés et suggestions d’itinéraires. Enfin, le French Passion Welcome Network regorge d’adresses intéressantes et insolites. Si vous aimez le GPS, veuillez choisir un modèle de camping-car spécial qui tient compte de la taille du véhicule.

4. Mesurez votre véhicule

Bien que détenir un permis de conduire (B) permette de conduire un camping-car léger, il peut être préoccupant en raison de sa taille et de sa résistance au vent. Tenez compte de la taille du véhicule, en particulier de la hauteur. N’hésitez pas à l’écrire sur une feuille de papier, puis à la coller sur le tableau de bord. Un rappel très utile ! Surtout lorsque vous traversez des villes, vous devez faire attention aux panneaux de signalisation et réagir rapidement.

En raison du porte-à-faux (la distance entre l’essieu arrière et l’arrière du véhicule) et de l’empattement (la distance entre les deux essieux), les VR réagissent différemment à la voiture. Attention à ne pas tendre la corde ou rouler trop vite dans la courbe !

5. Calez bien les affaires

En plus d’éviter les bruits parasites, le rembourrage des armoires et des tiroirs permet d’éviter tout accident. Assurez-vous de bien fermer le réfrigérateur à chaque ouverture pour ne pas avoir à tout ramasser dans le premier coin… fermer la porte devrait devenir un réflexe. Tout ce qui n’est pas réparé peut être bruyant. Quelques conseils de prévention du bruit : préparez vous-même de la vaisselle en plastique ou en mélamine, et étalez une nappe barbecue dans le meuble. Faites attention aux objets sur la table et le siège. En cas de freinage brusque, ils deviendront des projectiles…

6. N’hésitez pas à demander conseil

Certains campeurs ont eu peur de sortir et ont rencontré des riverains et des hommes d’affaires à la recherche de places de parking. Cependant, ils sont généralement de bons conseils. De plus, de nombreuses petites communes sont heureuses de nous accueillir. Appeler la mairie peut aussi vous assurer un accueil agréable et vous faire découvrir de beaux endroits. Les exploitants de camping-cars que vous rencontrerez sur la route pourront également vous guider et vous fournir des informations utiles en cas de problème.

7. Pas besoin de s’encombrer

Chargez prudemment ! Ce n’est pas que le VR a beaucoup d’espace de rangement, il faut donc vider la maison et tout emporter… L’arbitrage est toujours nécessaire, sauf si vous conduisez un VR gros et lourd avec une grosse charge.

Sur un camping-car léger (PTAC <3500 kg), votre pièce sera naturellement plus petite (environ 500 kg, tous passagers compris).

Veuillez noter qu’il est strictement interdit de dépasser le PTAC et soumis à des sanctions légales. Le conducteur peut être puni d’une amende de catégorie 4, le véhicule ne peut pas être conduit, et est obligé de libérer le véhicule avant de partir.

8. Planifiez raisonnablement l’itinéraire

Ne prenez pas de risques à long terme directement le deuxième jour après la livraison du nouveau VR. Prenez un moment pour commencer et mouillez vos pieds en peu de temps. Le premier voyage est l’occasion d’apprendre de vos erreurs. Avec le temps, l’aventure viendra avec l’expérience.

Évitez les autoroutes coûteuses et monotones. L’approche idéale est de prendre le chemin secondaire et d’augmenter la découverte de façon exponentielle. Dans un camping-car, l’important n’est pas le point d’arrivée, mais le chemin qui nous y guide.

9. Se garer n’est pas camper

Dans les espaces publics, les tables, chaises ou auvents ne sont pas autorisés à être sortis, sinon ils seront signalés. L’une des règles les plus importantes est de ne pas ouvrir le paquet. Cela équivaudrait à occuper deux postes. Le camping n’est autorisé qu’en… camping. Attention aux nuisances sonores, notamment lorsque vous utilisez un groupe électrogène. Être prudent et respecter les règles de bonne conduite est la clé de notre acceptation.

10. Maîtriser l’utilisation des équipements

Chauffage, réservoir d’eau, antenne, GPS, réfrigérateur, TV, bouteille de gaz… il faut comprendre et maîtriser le fonctionnement de chaque appareil avant de partir. Il faut s’imprégner de toutes ces techniques pour éviter l’improvisation à la va-vite. Tout est expliqué en détail dans le manuel du véhicule et le manuel d’utilisation de l’appareil.

N’allez pas trop loin lorsque vous déraillez pour la première fois. Surtout pas au milieu des montagnes, en hiver. Prenez le temps de maîtriser votre véhicule, détecter les pannes et les bruits suspects, dépanner et choisir les outils dont vous aurez besoin à l’avenir.

Pour aller plus loin dans les conseils, cliquez ICI (bientôt disponible). Vous aurez la possibilité d’avoir accès à d’autres conseils plus judicieux les uns que les autres

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *