Bienvenue dans la rubrique « Comment ça marche »
dédiée aux astuces et tutoriels pour entretenir
et réparer vous-même votre camping-car.

Tout trouver des informations sur les camping-cars ?
Avec la rubrique Comment ça marche !

Immatriculer son camping-car en Europe: les démarches à suivre

 

Le certificat de conformité, étape indispensable pour l’immatriculation de votre véhicule de loisirs

EN VIDEO >>> ICI

Si tu prévois d’acheter un nouveau camping-car, un nouveau motor-home, ou une nouvelle autocaravane, selon que tu sois belge, français ou espagnol. Si ça ce n’est pas être européen…

Il faudra l’assurer, l’immatriculer et le passer au contrôle technique pour pouvoir enfin rouler avec !

Mais quelles démarches faut-il accomplir ? Qui doit le faire ? Et combien ça coûte ! Et comment éviter de payer la taxe de roulage annuel !

Je parcours avec toi les démarches à accomplir dans ce qui ressemble à un parcours de combattant.

Attention : Je te dis tout de suite que si tu achètes ton véhicule dans un autre pays que où tu réside, il te faudra en premier lieu le dédouaner. Et si tu dois souscrire à un prêt, cela complique un peu les choses (Eh oui, même à l’heure où l’Europe parle d’un marché commun…). Mais saches que c’est tout à fait possible. Cette démarche spécifique qui concerne en réalité peu de personne, sera expliquée dans une autre vidéo.

1. Le véhicule arrive chez ton distributeur. Si le constructeur est dans un autre pays que le distributeur. Par exemple, construit en France et livré en Belgique, ou encore Construit en Allemagne et livré en France. Il aura fait le nécessaire pour dédouaner ton futur bébé.

Le distributeur, concessionnaire, c’est selon, te contacte pour te remettre le document COC et la facture, qui peut être pro-forma et le document de demande d’immatriculation. Le fameux papier rose. Le COC est le certificat de conformité qui reprend toutes les caractéristiques techniques du véhicule indispensables à son immatriculation.

Par définition, le certificat de conformité CE atteste de la conformité d’un véhicule avec les normes et standards fixés par les directives européennes. Sans ce certificat de conformité, il est impossible d’immatriculer un véhicule. Qu’il soit neuf ou d’occasion.

Donc si tu achètes un véhicule d’occasion, assures-toi que le vendeur est en possession de ce fameux COC. Sans qui il te faudra accomplir pas mal de démarches auprès du constructeur d’origine pour le récupérer. Pour autant qu’il existe encore.

  1. Avec le COC, la facture, la demande d’immatriculation, ton permis de conduire, ta carte d’identité et ton courage, rends-toi chez un assureur. Une fois les démarches d’assurances accomplies, l’assureur complétera ta demande d’immatriculation. Aujourd’hui, cela peut se faire électroniquement.

Si tu achètes un véhicule d’occasion, c’est lors du passage au contrôle technique pour vente qu’il sera remit ce document rose de demande d’immatriculation. Perso, je n’ai acheté que des véhicules qui étaient en ordre de contrôle technique et muni du papier rose. De nombreuses annonces affichent « contrôle technique à charge de l’acheteur ». Attention aux surprises.

Un point sur l’assurance avant de passer à l’étape suivante : Il y a les tarifs à comparer, mais surtout les différentes couvertures. Si au niveau de la responsabilité civile obligatoire, les assurances se valent, cela est moins vrais concernant la couverture passager et l’assistance en cas de sinistre pour ne citer qu’eux.

Et c’est la même chose concernant la petite omnium ou l’omnium complète. Par exemple, la franchise, la perte de valeur du véhicule, le remboursement forfaitaire ou non en cas de vol : avec ou sans justificatif.

Il y a aussi l’assistance en cas de problème ou de panne. Certaines assurances limites cette proposition au véhicules légers. Si ton véhicule dépasse les 3T500, il n’interviennent plus.

Et aussi l’assurance juridique. Sur ce point, je m’assure toujours à une assurance indépendante aux autres couvertures, pour éviter un conflit d’intérêt si un sinistre implique deux assurés de la même compagne.

Et fais attention que ton courtier ou ton agent d’assurance maîtrise cette matière assez particulière. En effet, ce n’est pas la majorité des assurés qui un camping-car.

  1. Une fois la demande d’immatriculation introduite, la D.I.V. enverra la plaque d’immatriculation et le certificat d’immatriculation à ton domicile ou directement chez ton distributeur. C’est à toi de le préciser à ton assureur.

A ce niveau-là, je pense que c’est différent en France qu’en Belgique. En France, la plaque suit le véhicule. En Belgique, elle suit le propriétaire.

Pour gagner du temps, je l’ai toujours fait envoyé au distributeur pour gagner du temps. Aujourd’hui, une demande d’immatriculation coûte +-30€. Mais attention que pour ce prix-là, tu n’as qu’une plaque. Il te faudra débourser +-15€ supplémentaires pour la deuxième plaque.

4. Reste à passer le véhicule au contrôle technique. Cela coûte un peu plus de 50€. Et ici, il y a des choses importantes à dire !

Lors du passage à l’auto-sécurité du motor-home pour la première fois ou pour la revente, le véhicule va être pesé. Pour le peser, il faut que tous les accessoires soient placés et que le plein des fluides soient fait à 90% minimum. Et le poids du conducteur y sera ajouté. +-75kg supplémentaires. Si le poids du camping-car avec les options et les accessoires montés est trop élevé, tu risques de perdre des places carte grise. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé quand j’ai acheté mon premier motor-home d’occasion : Il est passé de 4 places à 3 places carte grises.

Et crois-moi bien qu’aujourd’hui, les véhicules légers, c’est à dire maximum 3T500, ont un poids appelé « à vide » qui dépasse fréquemment les 3T. Reste 500kg. Et c’est peu.

Par exemple, si tu ajoutes une attache remorque, tu perd généralement une place carte grise. Si tu veux rester sur un véhicule léger, je te conseille de choisir un châssis qui te permettra d’augmenter le poids maximal autorisé à minimum 3T650. Cela te permettra de faire le nécessaire pour augmenter la charge maximale autorisée, si l’évolution du permis B qui est dans l’air te permettra de rouler avec des véhicules de loisirs allant jusqu’à 4T500. Mais saches que changer les PTAC est aussi un parcours du combattant pour les non-initiés.

Pour contourner ce passage à la pesée, il est fréquent que le véhicule passe au contrôle technique AVANT que les accessoires soient montés (attelage, store, airco,…) Si ton distributeur est correct, il t’en informera avec les conséquences que cela engendre. Ce sera à toi de décider et de prendre cette responsabilité.

Mais sache que, même si cette pratique est courante, elle est de plus en plus risquée. Il y a d’abord les contrôles classiques de la police – Gendarmerie. Il y a aussi les balances placées sous la chaussée qui arrivent. Il y en a déjà deux dans le Hainaut en Belgique. Ces balances pèsent ton véhicule à ton passage et une caméra scanne ta plaque. Si le poids dépasse celui homologué, on t’arrête un peu plus loin, pour le moment. Mais il y a aussi et surtout le risque en cas d’accident. Pour rappel : Le sport préféré des assureur est de trouver la faille qui lui permettra de ne pas indemniser. Et celle-là est bien connue ! Et puis, s’il y a des victimes,…

Je ne veux pas dramatiser, hein. Je veux juste prévenir les personnes qui découvrent ce mode de voyage et qui ne sont pas conscients de tous ces aspect, comme moi quand j’ai débuté il y a +-15 ans.

Eh bien voilà, ton véhicule est prêt et t’attend à la concession. Il te suffira de solder ton compte et de prendre rendez-vous pour récupérer ton bébé et de pendre la crémaillère avec tes amis !

Prévois +-1H30’ pour la livraison, pour les dernière démarches administrative et, surtout, pour l’explication du fonctionnement de cette maison sur roulette. Ce sera moins si tu connais ce mode de voyage et que tu connais ce type de véhicule. Ce sera plus si tu es novice. Mais là aussi, cela dépend du sérieux du distributeur… (Je connais au moins un concessionnaire qui te remet une clé USB pour toute explication)

Tiens, au fait, je me pose une question : Comment le concessionnaire fait pour livrer un véhicule sur la réserve de carburant alors qu’il l’a passé à l’auto-sécurité avec le plein fait !…

TAXATION EN WALLONIE

Comment augmenter l’autonomie en eau de votre camping-car

 

Les différentes solutions pour optimiser la gestion de l’eau dans votre véhicule de loisirs

EN VIDEO >>> ICI

L’autonomie en eau est un élément essentiel à prendre en compte lorsque vous voyagez en camping-car. Cependant, vos besoins en eau peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, tels que le nombre de voyageurs, la durée du voyage, les destinations prévues et les commodités disponibles sur votre itinéraire. Pour maximiser votre autonomie en eau, il est important de tenir compte de ces différents éléments afin de déterminer la capacité de votre réservoir d’eau propre et de prévoir des solutions pour recharger ou vider vos eaux usées.

Par exemple, si vous êtes seul ou à deux et que vos besoins en eau sont relativement limités, vous pourrez vous contenter d’un réservoir de moins de 70 litres. En revanche, si vous voyagez en famille ou si vous avez l’habitude de passer des jours entiers dans des endroits peu fréquentés, il vous faudra prévoir une capacité de stockage plus importante.

Dans ce cas, vous pouvez opter pour l’installation d’un réservoir supplémentaire d’eau propre et d’eaux usées, d’une capacité de 100 à 200 litres, qui sera raccordé à votre système de plomberie existant. Cette solution est particulièrement adaptée aux camping-cars de grande taille qui disposent de suffisamment d’espace de rangement.

Il existe également des solutions plus simples et moins coûteuses pour augmenter votre autonomie en eau. Par exemple, vous pouvez utiliser des réservoirs mobiles ou des jerricans, qui vous permettront de stocker de l’eau supplémentaire et de la transporter facilement. Vous pouvez également investir dans un système de traitement de l’eau qui vous permettra de filtrer et de réutiliser vos eaux usées, ou encore dans un réservoir de récupération d’eau de pluie qui vous aidera à économiser votre précieuse réserve.

Enfin, il est important de rappeler que lorsque vous voyagez en camping-car, il est essentiel de respecter l’environnement et de laisser une bonne image de ce mode de voyage. Cela implique notamment de ne pas déverser vos eaux usées n’importe où, mais de les évacuer de manière responsable dans les installations prévues à cet effet. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre distributeur ou de votre camping pour connaître les règles et les bonnes pratiques à adopter en matière de gestion de l’eau dans votre camping-car.

Jerrican d'eau alimentaire de 15 litresEntonnoir coudé pour faciliter le déversement

Jerricane spécifique pour les eaux usées de 19 litres

Comment maintenir en bon état de fonctionnement le système de freinage de votre véhicule de loisirs

EN VIDEO >>> ICI

Aujourd’hui, nous allons vous expliquer comment régler le frein à main de votre porteur Fiat Ducato.

Il est important de maintenir en bon état de fonctionnement le système de freinage de votre véhicule de loisirs, pour garantir votre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route. Voici les étapes à suivre pour régler le frein à main de votre Fiat Ducato:

  1. Tout d’abord, placez votre camping-car sur un support stable et nivelé, en veillant à le dégager de tout obstacle. 2
  2. Utilisez une clé à pipe et une clé à écrous pour enlever les roues arrière du véhicule.
  3. Le système de freinage du camping-car devrait maintenant être visible. Le frein à main est situé sur le côté extérieur de chaque roue arrière.
  4. Pour régler le frein à main, localisez l’écrou de réglage sur le câble de frein à main, et faites pivoter le tambour pour amener l’orifice à hauteur du système de freinage. Tournez l’écrou de réglage dans le sens des aiguilles d’une montre pour tendre le câble et augmenter la pression sur les freins, ou dans le sens inverse pour desserrer le câble et réduire la pression sur les freins.
  5. Une fois que vous avez réglé le frein à main sur chaque roue arrière, remettez les roues en place et effectuez un essai de freinage pour vérifier que les freins sont correctement réglés.

N’oubliez pas de respecter les consignes de sécurité lors de toute manipulation de freinage, et de porter des gants de protection et des lunettes de sécurité. Si vous avez des doutes sur votre capacité à réaliser cette opération en toute sécurité, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter la vidéo de Paul-Michel Mignotet qui montre en détail comment procéder à ce réglage du frein à main sur un porteur Fiat Ducato. »

L’astuce pour utiliser une tablette WiFi comme GPS : le boîtier Bluetooth de Garmin

EN VIDEO >>> ICI

Je t’explique comment j’ai résolu un problème avec ma nouvelle tablette Apple iPad 11 Pro. J’avais auparavant une iPad 12,9″ qui avait 10 ans et sur laquelle les programmes ne se mettaient plus à jour et le GPS Sygic ne fonctionnait plus. Cette tablette avait une option 4G avec une carte SIM, mais je ne l’ai jamais utilisée car je n’en voyais pas l’utilité.

Pour ma nouvelle tablette, j’ai donc décidé de ne pas prendre l’option 4G et de la connecter en WiFi seulement. Cependant, j’ai rapidement réalisé que cette configuration ne fonctionnait pas du tout pour le GPS.

Lors d’une sortie avec mon club de camping-caristes AMI, j’ai rencontré quelqu’un qui avait le même problème que moi et qui m’a présenté une solution : un boîtier GPS Bluetooth de marque Garmin.

Ce boîtier coûte 75€ et a une autonomie de 13 heures. Il suffit de le jumeler à la tablette et de l’utiliser comme un GPS normal.

J’ai testé ce boîtier et il fonctionne parfaitement ! Je te montre ça dans la vidéo. Si tu as le même problème que moi avec ton GPS sur tablette, n’hésite pas à essayer cette solution.

Acheter sa cassette WC : où et à quel prix ?

Utilité et intérêt de posséder deux cassettes WC dans son motor-home

EN VIDEO >>> ICI

Vous êtes propriétaire d’un motor-home et vous vous posez la question de l’utilité et de l’intérêt de posséder deux cassettes WC ? Vous souhaitez également connaître les meilleurs endroits et les meilleurs prix pour acheter votre cassette WC ? Dans cet article, nous allons aborder ces différents sujets afin de vous éclairer sur les points à prendre en compte lors de votre achat. mais aussi l’intérêt ou non d’avoir deux cassettes et l’utilité du SOG. Avant de parler du système SOG et du prix des cassettes WC, il est important de savoir s’il faut avoir deux cassettes pour son camping-car. Cela dépend de plusieurs facteurs, comme votre mode de camping (au camping ou en nature) et le nombre de personnes dans votre véhicule.

Pourquoi et dans quelles situations avoir deux cassettes WC dans son motor-home ?

Il est vrai que la cassette WC d’origine de votre motor-home peut vous suffire dans certains cas, notamment si vous êtes à 6 personnes et que vous avez accès aux installations de vidange sur place.

Cependant, si vous êtes à deux ou trois personnes et que vous planifiez des sorties en organisant des haltes sur les aires de repos équipées de vidange d’eau noire, il peut être judicieux d’avoir une deuxième cassette. En effet, cela vous permettra de ne pas devoir vous serrer la ceinture trop longtemps et de rester autonome plus longtemps.

De même, si vous participez à des week-ends prolongés ou si vous vous trouvez dans une situation où vous êtes isolé et loin de toute installation de vidange, une deuxième cassette peut s’avérer utile.

Où acheter sa cassette WC et à quel prix ?

Il existe plusieurs endroits où vous pouvez acheter votre cassette WC : concessions, spécialistes en accessoires pour motor-homes, grandes surfaces de bricolage… Les prix peuvent varier considérablement d’un endroit à l’autre.

Par exemple, vous pouvez trouver une cassette dans une concession ou chez un spécialiste en accessoires belge à 159 euros, tandis qu’en passant la frontière hollandaise, vous pourrez acheter la même cassette à 99 euros seulement.

N’hésitez donc pas à comparer les différentes offres et à faire le tour des différents revendeurs pour trouver le meilleur prix.

N’oubliez pas que vous pouvez également acheter votre cassette sur Internet, mais assurez-vous de vérifier la fiabilité du revendeur avant de passer commande.

Utilité et efficacité d’un SOG sur une cassette WC

Le système SOG (Système de Ventilation Forcée) est une option intéressante si vous souhaitez éviter les mauvaises odeurs lors de l’utilisation de la toilette.

En effet, il attire l’air vicié vers l’extérieur lorsque vous ouvrez la trappe de toilette. Cependant, il est important de ne pas avoir de fenêtre ouverte en même temps et de vérifier que le ventilateur est suffisant pour évacuer les odeurs.

Le SOG peut également être utile pour éviter d’utiliser des produits chimiques comme le fameux liquide bleu qui accélère la dislocation des matières fécales.

Personnellement, je n’ai pas encore d’avis tranché sur l’utilité du SOG car j’ai très peu utilisé la toilette de mon motor-home jusqu’à présent. Cela pourrait changer lorsque je partirai en camping car pour de longues périodes une fois à la retraite.

vous pouvez consulter une vidéo réalisée par Nomade-in-the-wild, qui explique les avantages et les inconvénients de cet équipement.

C’est pour bientôt

VOTRE PUBLICITÉ ICI